nous avons besoin de connaitre vos disponibilités de covoiturage en direction de Paris et les villes de départ.

Bonjour, pour l’assemblée générale fondatrice de notre parti « Une Force Pour le Vivant » du 15 octobre, nous avons besoin de connaitre vos disponibilités de covoiturage en direction de Paris et les villes de départ. Merci de vos réponses.

Rejoignez Gérard CHAROLLOIS

Enfin, un parti politique qui reconnaît le droit des animaux

Nous vous invitons à l’Assemblée générale fondatrice de notre nouveau parti :

Une Force Pour Le Vivant

Samedi 15 octobre 2016, à 14h, à Paris

AGECA, 177 rue de Charonne 75011 Paris

(Métro : Ligne 2 Alexandre Dumas)

Le parti politique « Une Force Pour Le Vivant » se donne comme objectif de réconcilier l’humain, la nature et les animaux. Défendre le vivant est sa valeur première. La mondialisation capitaliste, la spéculation forcenée, la tyrannie de l’économie, l’omnipotence de l’argent, l’obsession d’une croissance fondée sur le productivisme, la persistance des jeux les plus cruels, la négation du droit des animaux et le pillage toujours croissant de la nature participent de la même violence faite au vivant dont souffre une large majorité de l’humanité.

Dressés contre ces lobbies funestes qui ne cessent d’écraser les plus faibles et de produire de la souffrance, nous défendons la solidarité, la bienveillance, le droit à la différence, la préservation de la planète qui nous fait tous vivre.

Les nouvelles connaissances et les nouvelles technologies doivent se mettre au service du vivant plutôt que de l’aliéner. Judicieusement utilisées, elles devraient établir un autre rapport au travail, offrir des sources suffisantes d’énergie renouvelable, préserver nos ressources vitales, nous permettre de maîtriser la croissance démographique, nous protéger contre la démesure en privilégiant l’usage de la raison…

Le temps est venu d’une mutation comportementale qui garantisse toute leur place sur terre à l’humain et aux autres formes de vie, animale et végétale. Le temps est venu d’intégrer tout le vivant dans le cercle vertueux de l’éthique et du droit.